Synoméga, prestataire informatique dans la protection des attaques DDoS

synomega-infogerance-solution-informatique-ile-de-france-prestataire-informatique-IDF-MIN-RUNGIS-protection-attaques-DDoS-ARTQu’est-ce qu’une attaque DDoS ?

Les DDoS, Distributed Denial of Service, sont des attaques contre les réseaux qui consistent à tirer profit des limites de capacité des ressources de ceux-ci. Une attaque DDoS consiste donc à envoyer plusieurs requêtes à la ressource Web attaquée, dans le but d’entraver la capacité du site Internet à gérer les requêtes et bloquer son fonctionnement.

Quelles sont les entreprises visées par ces attaques DDoS ?

Les principales cibles des attaques DDoS sont les sociétés ayant des sites d’achats ou de services en ligne. TPE, PME, ETI ou Grands comptes. Quelle que soit la taille de l’entreprise, une cyberattaque DDoS est possible, sur un ordinateur ou sur tout un système d’exploitation.
Comment fonctionne une attaque DDoS ?
Les ressources réseaux, telles que les serveurs Web, ne peuvent gérer simultanément qu’un nombre limité de requêtes. Outre la limite de capacité du serveur, le canal qui relie le serveur à Internet possède également une bande passante à la capacité réduite. Lorsque qu’un cybercriminel agit, il multiplie le nombre de requêtes afin de dépasser la capacité maximale du serveur.

Quels sont les types d’attaque DDoS et leurs conséquences ?

L’objectif de la cyber-attaque est de bloquer le fonctionnement de la ressource Web ou du site web. L’auteur de l’attaque peut exiger de l’argent pour faire cesser l’attaque, ou tenter de discréditer l’activité d’un concurrent.
Pour envoyer un nombre extrêmement important de requêtes à la ressource visée par l’attaque, le cybercriminel établit un « réseau zombie » d’ordinateurs infectés.
Les réponses aux requêtes des utilisateurs du site web attaqué s’avèrent plus ralenties qu’à l’accoutumée ou les recherches totalement ignorées. L’épuisement des ressources systèmes empêche la machine de répondre au trafic légitime.

Les attaques peuvent cibler :
– un ordinateur spécifique, un service ou un réseau complet,
– des imprimantes, des téléphones ou des ordinateurs portables,
– une bande passante
– un espace disque
Il faut donc faire attention aux failles de sécurité du système d’exploitation.

Comment se protéger contre une attaque DDoS ?

Pour éviter les attaques DDoS, il est préférable d’avoir une architecture composée de plusieurs serveurs offrant le même service aux clients afin de répartir les points d’accès aux services et offres. En cas d’attaque, les clients subissent un ralentissement, plus acceptable qu’un arrêt de service.
Synoméga peut mettre en place un serveur tampon, appelé « cleaning center » pour filtrer et nettoyer le trafic de manière à ce que les menaces n’affectent pas le serveur.
Pour éviter ces désagréments importants, le meilleur moyen pour s’en protéger est la prévention. Votre SI (système d’information) doit avoir une sécurité informatique suivie et mise à jour. Synoméga, conseil en matière de sécurité informatique, met en place l’infogérance de votre système d’information afin de pouvoir récupérer toutes vos données numériques après une cyberattaque.

Synoméga, prestataire d’infogérance informatique, située en Ile De France, sur le MIN de Rungis (94), vous accompagne pour la sécurité informatique de votre SI.

Contactez-nous au 01 74 02 78 00, par mail à contact@synomega.com ou via notre formulaire de contact.

Laissez un commentaire